Nigeria / Augmentation du salaire minimum : le ciel s’assombrit pour les syndicats

Empreinte News

Au Nigeria, les syndicats manifestent pour une augmentation du salaire minimum à 60 000 N afin de soulager la vie des travailleurs.

Ce vendredi 7 juin, le Forum des gouverneurs du Nigeria (NGF) a exprimé son soutien aux syndicats sur leur revendication d’un nouveau salaire minimum.

Toutefois, le NGF a estimé que la proposition de salaire minimum de 60 000 N n’est pas durable et ne peut pas fonctionner.

Selon le Forum, cette augmentation entraînerait des pressions financières importantes sur les États du Nigeria.

Elle va les contraindre à consacrer la quasi-totalité de leurs allocations au paiement des salaires, au détriment d’autres dépenses essentielles liées au développement.

Le NGF avertit que cette situation pourrait conduire certains États à contracter des dettes pour payer leurs employés, ce qui aurait des conséquences néfastes à long terme sur l’économie du pays.

Le Forum a également souligné que cela priverait d’autres segments de la société, tels que les retraités, de ressources publiques cruciales.

En guise de solution, le NGF propose aux syndicats d’adopter une approche inclusive qui tienne compte des impacts sur tous les segments de la société, y compris les retraités et les États eux-mêmes.

Il exhorte toutes les parties prenantes à engager un dialogue constructif et à prendre en compte les implications plus larges d’une augmentation du salaire minimum.

Enfin, le NGF appelle les syndicats à faire preuve de responsabilité et à parvenir à un accord de salaire minimum durable, équitable et réaliste qui prend en compte les besoins de tous les Nigériens.

Retrouvez l’actualité sur notre compte TikTok 

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *