Visa pour l’Europe : excellente nouvelle pour les travailleurs africains ; ce pays met en place…

Empreinte News

L’Italie vient d’introduire un nouveau visa destiné aux travailleurs nomades numériques étrangers.

Depuis le 4 avril 2023, les ressortissants non-européens exerçant une activité hautement qualifiée à distance pourront séjourner légalement en Italie jusqu’à un an, renouvelable annuellement.

Selon le gouvernement italien, un nomade numérique est « un citoyen d’États non-UE exerçant une activité professionnelle hautement qualifiée en utilisant des outils technologiques lui permettant de travailler à distance, en tant que travailleur indépendant, collaborateur ou employé d’une entreprise, même non résidente en Italie ».

Conditions à ce Visa pour les travailleurs

Pour obtenir ce visa, les candidats doivent justifier d’un revenu annuel minimum de 28 000 €, disposer d’une assurance maladie et d’un logement en Italie.

Une expérience préalable d’au moins 6 mois en tant que travailleur nomade est également requise, ainsi qu’un casier judiciaire vierge au cours des 5 dernières années.

Les demandeurs doivent prendre rendez-vous dans un consulat italien de leur pays de résidence, en présentant un passeport valide, les preuves d’emploi, de revenus, d’assurance et de logement en Italie, ainsi qu’un extrait de casier judiciaire.

Après approbation du visa, ils disposent de 8 jours à leur arrivée pour demander un permis de séjour.

Un Marché Porteur pour les Destinations Européennes

Actuellement, on dénombre 40 millions de nomades numériques dans le monde. 91% d’entre eux sont diplômés de l’enseignement supérieur et 70% travaillent 40 heures ou moins par semaine. 82% se disent très satisfaits de leurs revenus.

De plus en plus de pays européens se positionnent sur ce marché porteur, avec des conditions variables en termes de revenus mensuels exigés: 2 000€ en Hongrie, 2 300€ en Croatie, 3 500€ à Chypre et en Grèce, 3 700€ en Roumanie.

Selon une étude, le Portugal arrive en tête des destinations privilégiées par les nomades numériques (27,1%), suivi de l’Espagne, la Madère, l’Allemagne et la Roumanie.

Avec ce nouveau visa, l’Italie mise sur son attrait touristique séculaire pour attirer cette main-d’œuvre qualifiée et mobile, contribuant ainsi à la croissance de son économie numérique.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok.

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *