Togo- Législatives : Amivi Aka et ses co-listiers ont la confiance de la population de Yoto

Empreinte News

A Yoto, Jacqueline Amivi Aka, Kodjo Djissenou et Kokou Gerry Viagbo multiplient les meetings pour rafler les 3 sièges mis en jeu dans ladite circonscription électorale dans le cadre des législatives du 29 avril prochain.

Au contact de la population depuis le démarrage de la campagne, ils expliquent le projet de société du parti Union pour la République (UNIR) qui se décline en plusieurs axes. Pour Mme Aka et ses colistiers, la liste UNIR dans le Yoto est le symbole du développement des infrastructures, de la cohésion sociale et de l’union entre fils et filles de la localité.

Démarrée le 13 avril dernier par une caravane sillonnant la ville de Tabligbo, les communautés locales, les militants et sympathisants n’ont pas manqué à l’appel. Déterminé et convaincu, tout Tabligbo est mobilisé derrière ses candidats, fils et filles de la préfecture.

De multiples activités intenses se poursuivent dans la préfecture avec des rencontres dans les cantons et villages. Des meetings ont été organisés à Tabligbo, Gboto, Godjimé, Tométy Kondji, Sika Kondj, à Ahépé, Kouvé, Essin, Zafi et Tokpli entre autres.

L’essentiel à retenir du message véhiculé

Les occasions ont également permis à la députée sortante Jacqueline Amivi Aka et ses colistiers de présenter leur vision pour la préfecture de Yoto.

Pour eux, UNIR a en vue le développement  et la construction d’ infrastructures de bonne qualité à Yoto. Notamment les routes, les centres de santé, les écoles et surtout créer davantage d’emplois pour les jeunes de la localité.

Ils appellent à l’union sacrée entre les fils et filles de Yoto et également à l’union sacrée autour du président de leur parti, Faure Gnassingbé, qui selon eux possède déjà l’expérience et le savoir-faire nécessaires.

« Nous devons rester unis en tant fils et filles d’une même préfecture et unis derrière Faure Gnassingbé le président de notre parti, également président de la République. Car je suis sûre et certaine que c’est ensemble que nous pouvons facilement et efficacement booster le développement socio-économique de Yoto », a fait passer la tête de liste UNIR.

Responsable de la Fondation Jacqueline Amivi Aka, Mme  Aka a déjà de par le passé prouvé aux populations de Yoto son humanisme et sa magnanimité qui se concrétisent par des soutiens aux élèves démunis chaque vacance. Elle est surnommée « maman gentille » par une frange de la population qui bénéficie régulièrement de ses bienfaits.

Pour eux, c’est l’occasion de lui témoigner la reconnaissance. Ces populations ont alors rassuré les candidats d’UNIR et leur ont promis une victoire écrasante au soir du 29 avril.

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *