Togo- Le « zèle » du Prof Adama Kpodar dans l’affaire de convocation  de l’étudiant Bandigou Bertin

Empreinte News

Depuis sa nomination à la tête de l’Université de Lomé, le Professeur Adama Kpodar multiplie les décisions qui suscitent la polémique au sein de la communauté universitaire. Après l’interdiction illégale de la grève du personnel administratif, c’est au tour de la convocation en conseil de discipline de l’étudiant Bandigou Bertin, suivie de son annulation, qui soulève des questions sur le zèle inutile du président de l’UL.

Bandigou Bertin, étudiant à la Faculté de droit de l’Université de Lomé, devait initialement comparaître devant la Commission des affaires disciplinaires le lundi 22 avril 2024. Cette convocation faisait suite à une saisine de la commission disciplinaire par le président de l’Université, le Professeur Adama Kpodar, qui reprochait à l’étudiant d’avoir « enfreint les règles de fonctionnement de l’Université ». Cependant, aucune précision n’a été donnée sur les règles enfreintes par l’étudiant.

L’opinion publique a rapidement établi un lien entre cette convocation et une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, dans laquelle l’étudiant exprimait son désaccord avec la nouvelle constitution lors d’une séance de sensibilisation sur le campus. Bien que l’on puisse reprocher à l’étudiant son appel à la révolte, il est important de souligner que l’université est le lieu par excellence du débat contradictoire et de la libre expression des idées.

En amenant un sujet aussi controversé que la modification constitutionnelle au sein de l’Université, les initiateurs doivent s’attendre à des débats et des opinions divergentes. Il est inacceptable de sanctionner un étudiant pour avoir exprimé son opinion sur un sujet d’intérêt national. Au lieu de s’en prendre à l’étudiant, il serait plus judicieux d’encourager le débat et la confrontation des idées. « Le Doyen de la faculté de droit nous révèle en fait à travers cette note que la convocation de l’étudiant au conseil de discipline n’était pas son initiative et son annulation non plus. En clair c’est Adama Kpodar le défenseur impénitent de la nouvelle constitution faurique qui voulait immoler l’étudiant », peste Ferdinand Ayité

La convocation de Bandigou Bertin, finalement annulée, témoigne d’un « zèle »  inutile de la part du président de l’Université de Lomé et d’une volonté de museler la liberté d’expression au sein de l’institution. Il est essentiel que les responsables universitaires promeuvent un environnement propice au débat et à l’échange d’idées, plutôt que de recourir à des mesures disciplinaires infondées et disproportionnées.

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *