Togo : Faure Gnassingbé et le secteur privé : Une dizaine de nouveaux investisseurs sur la Plateforme industrielle d’Adétikopé

Empreinte News

Une dizaine de nouveaux investisseurs ont été accueillies récemment sur la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA), ont annoncé les responsables de ladite plateforme. Ces nouveaux investisseurs portent à 21, le nombre total d’entreprises présentes sur la plateforme.

Treize des nouveaux investisseurs ont déjà entamé leurs activités ou démarré leurs installations. Parmi les nouveaux venus, Brilante Industrie Togo envisage de se lancer dans la fabrication de chaussures, tandis que General & DOP Park Industries se prépare à produire des sacs en plastique.

De son côté, New Huasha Company Limited va introduire la fabrication de vaisselle en plastique, et One Dollar International Limited (ODIL) se spécialisera dans la production de boissons.

À ces entreprises s’ajoutent Smarcoft Recycle Tech, qui s’investira dans le recyclage de coton, ST2A dans l’agroalimentaire, et Viavce Group dans la production d’aluminium et de tuyaux en plastique.

Ces entreprises rejoignent des acteurs tels que Togo Soja et Nutrisource, déjà en production, ainsi que Dongaco (embouteillage des produits Coca-Cola) et d’autres, qui continuent de construire leurs installations.

Cependant, la PIA recèle encore un vaste potentiel de croissance avec environ 150 hectares disponibles pour de nouveaux projets. Seulement 46,6 hectares sont actuellement développés, laissant un large espace pour de nouveaux investisseurs, a déclaré Florent Dikoumé, le responsable de la communication.

“Nous accueillons des entreprises qui sont soit au code de la Zone franche, soit au code des investissements”, explique Esther Kampor (assistante marketing à la PIA).

Selon elle, choisir l’installation sur cette plateforme offre des avantages fiscaux notables, comme des réductions sur les taxes d’entreprise et des exonérations sur l’importation d’équipements.

La plateforme intensifie ses efforts pour attirer les investisseurs locaux. Des entreprises comme le Bawason Group dans les biocarburants, ST2A dans l’agroalimentaire, et SPER, qui gère une station-service, ont déjà pris le pari d’investir sur la plateforme. Pour encourager davantage l’investissement local, la PIA et le gouvernement ont décidé d’abaisser le coût du bail foncier à 2 500 FCFA par mètre carré annuellement pour les investisseurs locaux. Une mesure qui vise à accroître l’accessibilité de la plateforme pour les entrepreneurs togolais et à stimuler l’économie locale.

Rappelons que la Plateforme industrielle d’Adétikopé – située à une vingtaine de kilomètres du centre-ville Lomé – a été inaugurée le 6 juin 2021 par le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé et que le président de la république togolaise accorde une place de choix au secteur privé avec deux départements ministériels dédiés à celui-ci .

C’est le fruit d’un partenariat public-privé entre l’État togolais et ARISE IIP, filiale du groupe ARISE, et la zone couvre 400 ha, développée en deux phases. La première s’étend sur 129 ha, et la seconde sur 271 ha.

La PIA contribue à améliorer la compétitivité de l’économie togolaise, la qualité et la compétitivité du secteur industriel en général, et les secteurs agricole et textile en particulier, participant ainsi au développement d’une économie durable dans le pays. Son impact sur l’emploi, en particulier pour les jeunes et les femmes, est considérable.

Source: Présidence de la République

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *