Mike Lynch accusé de fraude : le fondateur d’Autonomy enfin situé sur son sort

Empreinte News

L’homme d’affaires britannique Mike Lynch a été acquitté à l’issue de son procès pour fraude à San Francisco (Californie), portant sur la vente de l’éditeur de logiciels Autonomy au groupe américain Hewlett-Packard (HP) pour 11 milliards de dollars en 2011, a-t-on appris de sources concordantes.

« Nous respectons le verdict et nous remercions le jury pour son attention à l’égard des éléments présentés par l’accusation dans cette affaire« , a commenté un porte-parole du bureau du procureur, confirmant le verdict.

« Je suis ravi du verdict d’aujourd’hui« , a réagi Mike Lynch, dans un communiqué.

« J’ai hâte de rentrer au Royaume-Uni et de retrouver ce que j’aime le plus: ma famille et l’innovation dans ma spécialité« , a ajouté celui qui a été le conseiller de deux Premiers ministres britanniques.

Sollicité par l’AFP, un avocat de HP n’a pas répondu dans l’immédiat.

Le verdict a été rendu après deux jours de délibérations, à l’issue d’un procès qui s’était ouvert le 18 mars.

Un an après le rachat, HP avait accusé Autonomy d’avoir truqué ses comptes, évoquant « des irrégularités comptables importantes« .

HP reprochait notamment à Mike Lynch et à l’ancien directeur financier, Sushovan Hussain, d’avoir artificiellement gonflé les revenus déclarés, la croissance des revenus et les marges de l’entreprise.

Le groupe américain avait dû passer près de 9 milliards de dollars de dépréciations, dont plus de 5 milliards présentés comme le résultat de manipulations comptables perpétrées au sein d’Autonomy avant la transaction.

Originaire du Suffolk, dans l’Est de l’Angleterre, Mike Lynch avait réfuté tous les chefs d’accusation contre lui. Il avait accusé HP de faire de lui un « bouc émissaire pour ses propres échecs« .

« Je pense qu’Autonomy était une entreprise à succès. D’un point de vue financier elle était extrêmement profitable« , avait-il insisté à l’audience, le 23 mai, soulignant que certes, elle n’était « pas parfaite ».

« Mais la réalité de la vie est que tout est nuancé et parfois vous faites de votre mieux face à ça, et les entreprises font exactement pareil« , avait-il ajouté.

Il avait empoché quelque 815 millions de dollars lors de la vente.

HP a aussi poursuivi l’ancien directeur financier d’Autonomy, Sushovan Hussain. En 2018, un jury américain l’a reconnu coupable de fraude liée à la vente, ce qui lui a valu une peine de cinq ans d’emprisonnement.

En 2022, la justice britannique a statué que HP avait été dupée et avait payé trop cher. HP a réclamé auprès de la Haute Cour de justice de Londres un remboursement des 5 milliards de dollars aux deux ex-dirigeants d’Autonomy.

Mike Lynch a été extradé en 2023 du Royaume-Uni vers les Etats-Unis pour y être jugé.

La justice américaine estimant qu’il présentait un « risque sérieux de fuite », il avait été assigné à résidence à San Francisco sous la surveillance d’un service de sécurité privé à ses frais, selon un document juridique.

Avec AFP

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *