Législatives en France : des tensions dans les rues de Rennes et Nantes

Empreinte News

En France, des tensions ont éclaté entre forces de l’ordre et manifestants dimanche soir à Rennes et Nantes où plusieurs milliers de personnes ont déambulé après s’être réjouis des résultats des élections législatives, selon des journalistes de l’AFP sur place.

A Rennes, un millier de personnes, 750 personnes selon la préfecture, se sont réunies en début de soirée place de la République.

A l’annonce des résultats des élections législatives donnant le Nouveau Front populaire en tête, des applaudissements et des cris de joie ont éclaté : « On a gagné », « Aucun élu RN en Bretagne », ont scandé les manifestants, qui ont également chanté des slogans anti-RN comme « c’est chaud pour les fachos ».

Ce rassemblement avait été interdit par la préfecture et les forces de l’ordre étaient présentes en nombre, selon un journaliste de l’AFP.

Les manifestants sont ensuite partis en cortège pour une « déambulation festive » en direction du centre historique mais les forces de l’ordre les ont empêchés de s’y rendre.

Alors qu’ils étaient bloqués près de la gare, des manifestants ont jeté des projectiles contre les forces de l’ordre qui ont répliqué par des gaz lacrymogènes, selon l’AFP, qui a constaté que la vitrine d’un supermarché a été endommagée.

Vingt-cinq personnes, et non 31 comme indiqué dans un premier temps, ont été interpellées « après des dégradations commises sur les quais Est de la ville », a précisé la préfecture.

Peu avant minuit, le calme était revenu à Rennes, selon un journaliste de l’AFP.

A Nantes également, 2.500 personnes, selon la préfecture, se sont rassemblées pour suivre les résultats dans le centre-ville, dans une ambiance festive, a constaté une journaliste de l’AFP.

Un cortège a par la suite défilé dans les rues et a été plusieurs fois repoussé par les forces de l’ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogène. Des feux d’artifice ont été tirés par des manifestants en direction de la police, également cible de jets de bouteilles.

Vers 22H15, les forces de l’ordre ont à nouveau tiré des lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Un policier a été blessé et évacué conscient par les pompiers après l’explosion d’un cocktail Molotov près de lui, selon l’AFP. La préfecture a précisé que le fonctionnaire souffrait de « brûlures » et que trois personnes ont été interpellées.

« Le préfet de la Loire-Atlantique Fabrice Rigoulet-Roze condamne, avec la plus grande fermeté, ces actes de violences envers les forces de l’ordre et apporte son plein soutien au policier blessé », a-t-elle ajouté.

© Avec l’AFP

Retrouvez l’actualité sur notre compte TikTok

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *