Le Vrai Match : « J’ai déjà donné 10 millions de FCFA à une femme », un candidat de l’émission fait le buzz

Empreinte News

Le célibataire du dernier numéro de l’émission Le Vrai Match, est sous le feu des projecteurs.

A la question de savoir quelle était la plus grosse somme qu’il avait déjà donnée à une femme, ce dernier a répondu : « 10 millions de FCFA ».

Une réponse qui a choqué les internautes qui suivaient l’émission. Mais une ancienne histoire datant de 2018 a refait surface concernant le célibataire passé dans Le Vrai Match.

En effet, il s’agit d’un témoignage sur les circonstances du décès de son ex-femme.

« Affaire Balliet Évelyne, décédée dans des circonstances troubles (Acte2).

Un parent d’Évelyne réagit :

Ma grande sœur s’est mariée à Fri Kouadio Augustin Ézéchiel, le 16 novembre 2016.

Après son mariage, j’ai perdu tout contact avec elle, parce que son époux a changé son numéro et son compte Facebook.

Le mardi 1er mai, jour de la fête du travail, ma grande sœur a envoyé un message WhatsApp à notre père pour lui dire qu’elle a accouché, mais malheureusement son bébé est mort.

Pire, elle dit dans le message qu’elle a été brûlée à l’eau chaude, mais qu’elle est à la maison. Mon père m’a montré le message et nous nous sommes rendu chez elle.

Elle était méconnaissable.

Les brûlures étaient encore fraîches et nous avons eu l’impression qu’elle n’a reçu aucun soin médical. Elle nous a dit qu’elle avait mis de l’eau à bouillir sur le feu pour son bain…

Mais malheureusement, au moment de renverser cette eau bouillante dans un sceau, l’eau s’est versée sur elle, de la poitrine aux pieds. Mais en plus, elle s’est retrouvée au sol, sur le ventre dans l’eau chaude.

Nous avons trouvé cette version un peu bizarre. Alors nous avons demandé à son mari s’il l’avait envoyé à l’hôpital ? Il nous a répondu par l’affirmative, avant d’ajouter que les médecins qui ont fait les examens et l’échographie ont conclu que l’enfant n’avait rien.

Bizarre quand même !! Le jeudi 3, elle n’allait pas du tout bien, alors notre aîné s’est rendu chez elle et l’envoie dans une clinique… Son époux n’était pas là, serein comme si rien de grave ne se passait. Il disait qu’il avait déjà dépensé 800.000f.

Sur les lieux, le médecin nous informe que si elle s’en sort, elle n’aura plus d’utérus parce que l’eau bouillante a non seulement tué le bébé dans le ventre, mais même quand le bébé a été retiré, il n’y a pas eu de soins appropriés.

Il a ensuite demandé, dans quelle clinique tout cela s’est passé ?

Mon grand frère a répondu que selon son mari, c’était à la clinique Sainte-Rita de Yopougon. Mon grand frère a imploré le médecin de la sauver, en précisant que même si elle n’a plus d’utérus, elle pourra adopter un enfant.

Le médecin a commencé le traitement, mais a conseillé qu’elle aille le poursuivre à la maison…

Nous avons demandé qu’il nous explique clairement ce qui s’est passé.

C’est là qu’il nous informe qu’il était absent au moment où l’eau brûlait son épouse et que c’est sa petite sœur à lui qui l’a informé, il lui a donc conseillé qu’elles partent dans une clinique pour des soins pendant que l’enfant était encore dans son ventre.

Elles sont donc allées à la clinique d’un vieux Tchadien qui est à Yopougon vers la poste. Mon grand frère, étonné, lui rétorque : mais ce n’est pas ce que tu m’avais dit autrefois !! Tu m’as dit qu’elle a été soignée à la clinique Sainte-Rita.

Il clame qu’il n’a jamais dit ça !!

Alors nous avons demandé s’il y a eu des soins à la clinique du Tchadien, il a répondu que le médecin a fait l’échographie et qu’il a conclu que l’enfant était en vie et respirait bien, donc tout allait bien.

Mes frères lui ont donc demandé s’il y a des reçus, résultats et autres preuves. Il a commencé à balbutier… J’ai un oncle commissaire de police qui était présent qui lui a demandé qu’il donne les échographies du 3e au 8e mois de la grossesse.

Tout cela, Fri Kouadio était incapable de nous les fournir. On a donc conclu qu’il n’a jamais envoyé notre sœur à l’hôpital, du premier au 8e mois, elle est restée dans la maison, en train de souffrir.

Conséquence : notre sœur a donné naissance à un enfant mort dans la maison. On lui demande où le bébé a été enterré, il est incapable de nous montrer l’endroit.

C’est après que la copine de ma sœur, nous a tout expliqué.

Selon elle, la sage-femme qui est la femme de l’ami du pasteur, est venue à la maison pour la faire accoucher.

Les plaies ont été soignées à la Betadine, elle n’a jamais été admise dans aucune clinique ni hôpital avant les différentes interventions de mon grand frère.

Il la battait et pire, ma sœur avait quitté la maison parce qu’il avait enceinté leur servante…

Franchement, nous sommes dépassés. On ne sait pas quelle incantation il a fait à ma sœur au point qu’elle ne parlait plus aux membres de la famille. Elle vivait par lui et pour lui. Vu cette situation, nous avons conclu que c’est lui qui a tué notre sœur…« , peut-on lire.

Les internautes ont donc lancé un appel aux producteurs de l’émission Le Vrai Match de faire plus de recherches sur les candidats qui se présentent.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *