Le réseau social X autorise officiellement les contenus adultes sur sa plateforme

Empreinte News

Lors du changement du nom de la plateforme de Twitter vers X, certains internautes avaient émis l’idée. Désormais, c’est effectif, le réseau social X autorise la pornographie (contenus adultes) sur sa plateforme.

En effet, depuis le lundi 3 juin 2024, X autorise à ses utilisateurs de publier des contenus érotiques et pornographiques.

X légalise la pornographie sur sa plateforme

Les contenus adultes ont toujours été présents sur la plateforme et même après le rachat du réseau social, Elon Musk n’a pas changé les règles. Cette fois-ci, X a rendu officiel les contenus à caractère érotique. La page de “contenus adultes” de l’ancien Twitter a été mis à jour.

Nous pensons que les utilisateurs devraient pouvoir créer, diffuser et visionner des contenus sexuels dès lors qu’ils sont produits et distribués de façon consensuelle.

Quels sont les contenus sensuels autorisés sur la plateforme ? X accepte les photos ou vidéos mettant en scène la nudité d’adultes ou des actes sexuels de nature pornographique pouvant susciter à l’excitation sexuelle.

Cette nouvelle politique permet aussi de publier des contenus générés par l’intelligence artificielle ou des Hentai (images à caractère sexuel de l’animation japonaise).

Cependant, les contenus qui promeuvent l’exploitation sexuelle, les atteintes aux mineurs et les comportements obscènes sont interdits, de même que les images avec une conduite sexuelle violente.

Le réseau social X continue sa mutation

Cette nouvelle annonce s’inscrit dans la ligne de toutes les évolutions majeures qui ont été effectuées par le réseau social depuis son rachat par le milliardaire Elon Musk. Ce dernier veut faire de la plateforme, un réseau social ou tout le monde pourra s’exprimer librement.

Il faut noter que le réseau social X est l’une des plateformes sur laquelle, les messages haineux sont en excès. Néanmoins, depuis quelque temps, cette liberté d’expression s’est vue réduite au grand désarroi de certains utilisateurs.

Contrairement à ses concurrents Facebook et Threads qui punissent ces types de contenus, X veut se démarquer de tous, et ce, par tous les moyens par d’autres.

Toutefois, cette prise de décision pourrait voir son image être dégradée auprès de certaines associations qui ont voué leur vie à la protection des enfants.

Certaines d’entre elles avaient déjà saisi l’Arcom (l’autorité française de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) en août 2022, pour inciter X (ancien Twitter) à empêcher les mineurs d’accéder aux contenus pornographiques présents sur la plateforme.

Le réseau social aussi a promis d’empêcher les enfants d’accéder à de tels contenus.


source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *