Coupe de France : Kylian Mbappé envoie le PSG en finale

Empreinte News

Kylian Mbappé a une nouvelle fois revêtu son manteau de sauveur. Face à Rennes en match de demi-finale de la Coupe de France, l’attaquant du PSG a été l’unique buteur de la partie.

Dans un match tantôt dominé par le PSG puis par Rennes, les deux équipes ont offert un beau spectacle au public qui a assisté à une magnifique prestation.

Le Paris SG s’est alors qualifié pour la finale de la Coupe de France, qu’il tentera de gagner pour la 15e fois face à Lyon le 25 mai 2024.

Kylian Mbappé était attendu, trois jours après sa sortie à l’heure de jeu au Vélodrome (victoire 2-0) et une photo exprimant sa déception vis-à-vis de son entraîneur Luis Enrique, qui rogne son temps de jeu depuis l’annonce de son départ cet été aux dirigeants.

À l’image de cette deuxième moitié de saison fluctuante, Kylian Mbappé a vécu toutes les émotions en première mi-temps, pensant ouvrir le score par deux fois avant d’enfin trouver la faille. D’abord, lancé par Ousmane Dembélé dans la profondeur qu’il affectionne, il a été mis en échec par Steve Mandanda, qui a détourné son tir sur la barre (12e).

Probablement déterminé à rendre aux supporters parisiens agressifs la monnaie de leur pièce, l’ancien portier emblématique de Marseille a ensuite repoussé un pénalty du capitaine des Bleus, qui l’avait obtenu en donnant le tournis à Omari (36).

Mbappé a tenté de reprendre comme il l’avait fait à Brest fin octobre mais il a été légèrement pris à contre-pied par le ballon et s’est laissé retomber sur la pelouse, dépité.

Mais la superstar ne s’est pas découragée, et quelques instants plus tard, a fait trembler les filets sur une nouvelle contre-attaque, profitant d’une déviation de son tir vers le second poteau par Omari, alors que Mandanda semblait une fois de plus sur la trajectoire.

Sa célébration le poing levé puis la main sur la poitrine traduisait son soulagement de se rattraper de ses occasions manquées.

Pourtant Mandanda n’avait pas fini de le frustrer, réalisant de nouvelles parades au retour des vestiaires (52, 58).

Rennes a eu ensuite quelques situations pour égaliser, mais a à chaque fois, été confronté à un Donnarumma des grands soirs.

Avec AFP

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *