Attaque au couteau dans une église à Sydney: un « acte terroriste », selon la police

Empreinte News

À peine remise du choc de la tuerie dans un centre commercial, Sydney est une nouvelle fois secouée par les affres du terrorisme comme le montre la récente attaque au couteau.

En effet, cette fois, c’est une attaque au couteau perpétrée lundi dans une église assyrienne de la ville qui est qualifiée d’« acte terroriste » par la police.

Le bilan aurait pu être bien plus lourd. Quatre personnes, dont un évêque, ont été blessées sans que leur vie ne soit menacée lors de cette agression d’une extrême violence.

Un jeune de 15 ans, soupçonné d’être l’auteur des faits, a été interpellé sur place par les fidèles avant d’être pris en charge.

Stupeur dans le lieu de culte assyrien

Les images insoutenables de l’attaque, diffusées en direct sur Internet, ont fait le tour des réseaux sociaux et des médias.

On y voit un adolescent vêtu de noir s’approcher de l’autel puis asséner un violent coup de couteau à l’évêque officiant, semant la panique parmi l’assistance.

Si le mobile de ce geste demeure toujours indéterminé, les forces de l’ordre n’ont pas tardé à évoquer la piste terroriste.

De quoi raviver les craintes dans la ville, à peine trois jours après la tuerie meurtrière menée par un homme souffrant de troubles psychologiques.

Cette attaque au couteau, une nouvelle épreuve dans la lutte antiterroriste

Pour les autorités, cet acte vient confirmer la menace terroriste persistante en Australie, malgré le démantèlement de nombreuses cellules ces dernières années.

Il rappelle la nécessité de rester des plus vigilants face à un ennemi insaisissable et imprévisible.

Au-delà des blessés, c’est aussi la diversité culturelle et religieuse du pays qui est une nouvelle fois visée par ces attaques aveugles.

Une rude épreuve pour la société australienne, déterminée à défendre mordicus ses valeurs de tolérance et d’ouverture.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok.

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *