Acier : mauvaise nouvelle pour la Chine, les États-Unis bloquent …

Empreinte News

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi 10 juillet une série de mesures visant à s’assurer que les entreprises sidérurgiques chinoises ne tentent pas de contourner les droits de douane en faisant passer leurs produits par le Mexique.

Les mesures, qui doivent être mises en place en collaboration avec le gouvernement mexicain, doivent permettre de vérifier que l’acier et l’aluminium entrant aux Etats-Unis par la frontière terrestre au sud ont bien été fondus au Mexique, au Canada ou aux Etats-Unis et « ne contiennent pas de matériaux provenant de Biélorussie, Chine, Iran ou Russie », selon un communiqué de la Maison Blanche.

« La Chine produit plus de fer qu’elle-même, et le marché mondial, ne peuvent en absorber, et ses subventions lui permettent d’exporter sa surproduction à des prix artificiellement bas », a déclaré Lael Brainard, conseillère économique en chef du président américain, Joe Biden.

« Ces mesures visent à réduire les failles existantes que l’administration précédente n’avait pas prises en compte et que des pays comme la Chine utilisent pour contourner les droits de douane, en envoyant leur production via le Mexique », a-t-elle ajouté.

Le président de l’époque, Donald Trump, avait imposé des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium chinois afin de protéger la production américaine d’une concurrence jugée déloyale.

Ils ont été maintenus par son successeur à la Maison Blanche.

Mi-mai, Washington a annoncé le renouvellement de ces droits de douane, le président Biden imposant même une hausse, considérant le secteur comme « stratégiques ».

Lors d’un discours prononcé mercredi à Washington, le sous-secrétaire au Trésor en charge des relations internationales, Jay Shambaugh, a assuré que les Etats-Unis « (continueraient) à surveiller et répondre aux pratiques de la Chine et à employer les outils à notre disposition pour assurer une concurrence équitable ».

Les « efforts (de Pékin, ndlr) ces dernières années pour faire face à la surproduction dans un petit nombre de secteurs ont été abandonnés et la surproduction est clairement en progression », a-t-il par ailleurs regretté.

« La théorie de la +surproduction+ chinoise est un outil politique des Etats-Unis pour discréditer et restreindre l’économie chinoise », a dénoncé le porte-parole de l’ambassade de Chine à Washington, Liu Pengyu, interrogé par l’AFP.

« Les mesures protectionnistes américaines ne vont pas résoudre leurs problèmes d’industrie. Elles vont plutôt endommager les relations économiques entre la Chine et les Etats-Unis et affaiblir la sécurité et la stabilité de l’industrie mondiale », a-t-il insisté.

Le président américain avait annoncé un mois auparavant sa volonté de tripler les droits de douane sur l’acier et l’aluminium en provenance de Chine, dénonçant, là encore, « une concurrence injuste ».

Selon des responsables américains, le Mexique a exporté en 2023 3,8 millions de tonnes d’acier et 105.000 tonnes d’aluminium, estimant que respectivement 87% et 94% de ce total avaient été fondus dans un des trois pays d’Amérique du Nord.

Avec AFP

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *