Togo- Violences policières sur un jeune à Kara: Les trois militaires sanctionnés

Empreinte News

Trois militaires stationnés à Kara, dans le nord du Togo, ont été arrêtés suite à des actes de violence contre un jeune entrepreneur. Cette intervention fait suite à une décision du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Calixte Madjoulba, visant à lutter contre les comportements abusifs au sein des forces de l’ordre.

L’incident s’est produit le 22 mai dernier lorsque Ayouguelé Kudjukabalo, un jeune entrepreneur local, se trouvait dans son atelier. Trois militaires, affirmant avoir été photographiés pendant leur séance de sport matinale, se sont présentés à lui et ont exigé de fouiller son téléphone portable. Kudjukabalo a refusé de se soumettre à cette demande, ce qui a conduit à une violente agression. Il a été battu puis emmené de force à la brigade militaire où son téléphone a été fouillé, mais aucune image des soldats n’a été trouvée.

L’organisation Kozah Espoir, informée de cet acte de violence, a immédiatement saisi le ministère de la Sécurité et de la Protection civile. En réponse, le ministre Calixte Madjoulba a ordonné une enquête approfondie et a envoyé une délégation pour rencontrer les responsables de Kozah Espoir ainsi que la victime. La délégation a pris en charge les frais médicaux de Kudjukabalo et a présenté des excuses officielles pour l’agression subie.

Des sanctions exemplaires ont été infligées aux militaires responsables de cet acte, a-t-on appris de sources proches du ministère. Le ministre Madjoulba a réaffirmé son engagement à éradiquer les comportements arbitraires au sein des forces de l’ordre, soulignant que de tels actes ne seront pas tolérés et seront sévèrement punis.

Cette intervention rapide et ferme du ministère de la Sécurité et de la Protection civile envoie un message clair quant à la détermination des autorités togolaises à garantir le respect des droits des citoyens et à assurer une conduite exemplaire de la part des forces de l’ordre.

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *