Riche en lithium, fer, chrome et en or, ce pays africain se tourne vers la Corée du Sud pour valoriser ses minerais

Empreinte News

Le Zimbabwe cherche à renforcer sa collaboration avec la Corée du Sud et d’autres pays dans le but de stimuler une croissance et une prospérité mutuellement bénéfiques.

C’est ce qu’a déclaré le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, lors du sommet inaugural Corée-Afrique tenu à Séoul.

Il a souligné que malgré son ouverture aux affaires, le Zimbabwe a souffert pendant 23 ans de sanctions illégales imposées par certains pays occidentaux.

Malgré ces obstacles, le président Mnangagwa a réaffirmé la détermination du Zimbabwe à se moderniser et à s’industrialiser pour un développement socio-économique durable.

Pour y parvenir, le pays compte capitaliser sur ses riches ressources naturelles, son taux d’alphabétisation élevé, sa position géographique stratégique et son climat favorable.

Le président Mnangagwa a salué la Corée du Sud comme un modèle et une source d’inspiration pour les pays en développement en matière de mise en place de politiques adéquates.

Ces politiques visent à sortir un plus grand nombre d’Africains de la pauvreté et à leur offrir une meilleure qualité de vie.

Dans cette optique, le président Mnangagwa a réitéré l’ouverture du Zimbabwe à des partenariats et des investissements de la Corée du Sud.

Il a notamment évoqué des opportunités dans l’agriculture et la valorisation des nombreux minerais du pays, tels que le lithium, le fer et l’acier, le chrome et l’or.

Le Zimbabwe espère que ces nouveaux partenariats lui permettront de tirer parti de son potentiel économique et d’améliorer les conditions de vie de ses citoyens.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *