Les Bourses occidentales terminent en hausse, records à Wall Street

Empreinte News

Les Bourses occidentales ont fini en hausse, ce mercredi 5 juin, stimulées par des indicateurs dépeignant une économie américaine calmée mais pas déprimée, ce qui a valu des records à Wall Street.

Evénement majeur de la séance new-yorkaise, peu avant la clôture, le géant des semi-conducteurs Nvidia (+5,16%) est devenu la troisième entreprise à franchir le seuil symbolique de 3.000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Nvidia a même clôturé au-dessus d’Apple (+0,78%), accédant ainsi à la deuxième place, derrière Microsoft.

En Europe, les indices boursiers ont rebondi au lendemain de clôtures en repli: Francfort a gagné 0,93%, Paris 0,87%, Milan 0,68% et Londres a avancé de 0,18% selon des données définitives.

A Wall Street, le Nasdaq (+1,96%) et le S&P 500 (+1,18%) ont tous deux enregistrés de nouveaux records en clôture, tandis que le Dow Jones a gagné 0,25%.

Avant le jaillissement de Nvidia, la séance avait déjà été placée sur de bons rails par deux indicateurs bien reçus par les investisseurs.

Avant l’ouverture de la place new-yorkaise, la cabinet ADP a révélé que le secteur privé avait créé 152.000 emplois en mai, soit moins que les 175.000 créations anticipées par les économistes et en-deçà des 188.000 nouveaux postes d’avril.

Par la suite, l’institut ISM a indiqué que son indice d’activité dans le secteur des services aux Etats-Unis était monté à 53,8% en mai, contre 49,4% en avril.

« Alors que l’indice ISM pour le secteur manufacturier laissait entrevoir un ralentissement économique, celui des services signale, lui, un rebond après une croissance faible au premier trimestre », a commenté, dans une note, Matthew Martin, d’Oxford Economics.

Après ces publications, le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans est tombé à 4,27%, au plus bas depuis deux mois, contre 4,32% la veille en clôture.

« On a le meilleur des deux mondes pour le marché actions, avec des taux obligataires en baisse et des capitalisations technologiques géantes en verve », a souligné Patrick O’Hare, de Briefing.com.

Avec AFP

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *