Skip to content Skip to footer

Le désenclavement transformateur de la vie des populations rurales

Le Togo s’est lancé à la rescousse des zones reculées pour définitivement les désenclaver. L’exécutif a donné le feu vert à plusieurs projets qui permettent l’aménagement efficient des pistes rurales. Les populations de ces différentes localités bénéficiaires en sont grandement impactées.

A travers les initiatives multipliées, l’objectif est de lutter contre la pauvreté et permettre un meilleur accès aux infrastructures socioéconomiques. Et le pays met tout en œuvre pour ne pas prendre du retard dans l’ultime but qu’il s’est fixé à travers la feuille de route gouvernementale : aménager au moins 4 000 kilomètres de pistes rurales d’ici à 2025.

L’année 2022 a été particulièrement riche en termes de résultats. Le 1er mars 2023, le Togo a rendu publiques les prouesses réalisées à travers le programme de désenclavement des pistes rurales pour le compte de l’année 2022.

Le programme a permis d’aménager en tout 680 km de pistes rurales. S’agissant de l’entretien du réseau existant à 75% en bon et moyen état, 1 270 km sont achevés et 712 km sont en cours d’exécution. Il faut aussi noter que dans la perspective de mettre en place une banque de données de pistes rurales dans la région maritime, des données sur les dégradations collectées sur un linéaire de 3 437 km de pistes rurales ont été identifiées et inventoriées.

Il y a des projets qui interviennent sur le terrain en apportant leur lot de contributions. C’est le cas du Projet d’appui aux pistes rurales qui a permis la construction de 603 km de pistes. Il y a en outre le démarrage des travaux d’aménagement de 162 km de pistes rurales dans le cadre du Projet d’appui au développement agricole au Togo (Padat).

Le plus grand souci de l’État reste la partie septentrionale du pays. Les populations de cette zone sont constamment sous le coup de la menace terroriste. L’exécutif a donc prévu le déploiement des projets dans les localités du nord afin de les désenclaver.

En 2022, le pays a mis sur la table 16 milliards de francs CFA pour la réalisation des projets dans les secteurs de l’énergie, l’eau, l’infrastructure, l’éducation, l’agriculture et la santé. L’idée est de corriger les disparités constatées et offrir un soutien infaillible aux citoyens de la région.

Leave a comment

0.0/5