Guerre en Ukraine : l’OTAN aurait-elle fléchi face aux menaces de Vladimir Poutine ? Aucun soldat ne sera…

Empreinte News

Depuis quelques mois, la question de l’envoi des troupes occidentales en renfort à l’Ukraine fait débat au sein de l’organisation du Traité de l’Atlantique Nord ( OTAN).

Si certains pays membres y sont pour cette option, d’autres en sont contre.

Pour le Président français, Emmanuel Macron, cette option ne devrait pas être écartée. Il estime d’ailleurs qu’elle doit être envisagée et qu’on ne devrait pas laisser la Russie gagner cette guerre qui l’oppose à l’Ukraine depuis deux années.

Le président russe, Vladimir Poutine n’a cessé de lancer des menaces depuis, allant jusqu’à formuler des menaces de guerre nucléaire dans laquelle personne n’en sortira gagnant.

Le jeudi 06 juin 2024, le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg est monté au créneau pour dissiper tous les doutes qu’il y a autour d’un potentiel envoi des troupes occidentales à Kiev.

À en croire Jens Stoltenberg, l’OTAN n’envisage pas de prendre cette initiative qui pourrait entraîner une escalade des tensions.

« L’OTAN n’a pas l’intention de déployer des forces en Ukraine », a déclaré Stoltenberg lors d’une visite en Finlande.

L’alliance occidentale entend se contenter d’envoyer à l’Ukraine des équipements militaires pour lui venir en aide mais, il n’est pas question d’envoyer des hommes à Kiev.

Selon le chef de l’OTAN, l’organisation cherchait « un engagement financier à long terme pour garantir que nous resterons aux côtés de l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra ».

« Au cours des derniers mois, nous avons constaté des lacunes, des retards dans la fourniture d’un soutien militaire à l’Ukraine. Nous devons nous assurer que cela ne se reproduise plus », a-t-il ajouté.

  Retrouvez l’actualité sur notre compte TikTok

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *