Charlotte Dipanda : « Quand une femme veut être méchante, ça donne… »

Empreinte News

Alors qu’elle est au centre de toutes les attentions à cause de sa nouvelle silhouette, Charlotte Dipanda a de nouveau secoué la toile avec une sortie. Cette fois, elle s’est attaquée à une femme qui voulait l’humilier sur Facebook.

Notons qu’au cours de ce débat sur la nouvelle silhouette de Charlotte Dipanda, certains de ses détracteurs s’amusent à la ridiculiser sur les réseaux sociaux.

Après que cette dernière a affirmé que son nouveau physique est lié au sport qu’elle pratique, une internaute a réagi en ces termes : « Même une femme qui fait du sport est rayonnante quand elle maigrit ».

D’autres se sont par ailleurs attaqués à Fernand Lopez, le mari de Charlotte Dipanda. Ils lui ont donné des avertissements en ces termes :

« Quand on est heureuse, ça ne se dit pas, ça se voit. Je suis ivoirienne, mais j’ai trop mal de la voir ainsi. On la veut comme avant, monsieur le boxeur Fernand Lopez ».

« Quand nous t’avons donné à notre étoile, notre diva, notre beauté caramélisée, elle était belle avec une très bonne mine.

Regarde ce que tu en as fait ! Dans tous les cas, quand il y a le feu dans une maison, la fumée finie par sortir, si c’est toi l’origine, tu verras que ta force est mince, tu auras les comptes à nous donner« .

De son côté, Charlotte Dipanda a essayé tant bien que mal de rassurer ses fans, mais sans succès. Alors qu’elle avait fait une nouvelle publication sur sa page Facebook, une de ses abonnées s’est attaquée à son physique.

« Beaucoup de courage avec ton sport. Maman, donne-nous seulement le secret. Car perdre le poids et les cheveux en même temps, c’est lourd« , a-t-elle déclaré.

Une attaque à laquelle l’amie de Lady Ponce répondra avec classe en ces termes : « Quand une femme veut être méchante, ça donne la laideur dans toute sa splendeur« . Une réponse qui a amusé les fans.

Retrouvez l’essentiel de l’actualité sur notre compte Tiktok.

Charlotte Dipanda

source

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *